Revue de presse

FFF : Noël Le Graët, une réélection et des questionswww.francefootball.fr

Confortablement réélu à la tête de la Fédération française avec 57,4% des suffrages, Noël Le Graët ne pourra s’exonérer d’une réforme du mode de scrutin afin d’en finir avec ces votes très politiques.

Lien vers le discours d’Eric Thomas devant l’Assemblée élective.

Eric Thomas, président de l’association de foot amateur : “La fédération, c’est un ogre qui dévore… – France Bleu

Le président de l’Association française de football amateur, et président de l’AS Montlouis, est candidat à la présidence de la Fédération française de …

Sénat : le rapport sur la gouvernance du football réclame « davantage de pluralisme » à la FFF – News Tank Football – vendredi 17 mars 2017 (extrait)

« La mission d’information sur la gouvernance du football estime que l’importance de la Fédération et la diversité de ses composantes justifieraient que davantage de pluralisme puisse s’exprimer au sein des instances de gouvernance », indique le rapport d’information intitulé « “ Muscler le jeu ” du football professionnel », rendu public au Sénat, le 16/03/2017.

« L’élection du comité exécutif de la FFF au scrutin de liste “ bloqué ” (la liste arrivée en tête emporte l’ensemble des sièges) pose aujourd’hui un certain nombre de questions puisque ce dispositif permet à une toute petite équipe de diriger, seule, le football français et ses 2,2 millions de licenciés », ajoute ce rapport n° 437 (2016-2017) des sénateurs Jean-Jacques Lozach et Claude Kern, fait au nom de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat.

Publié deux jours avant l’élection du président et du comité exécutif de la Fédération française (à Paris, le samedi 18/03/2017), le rapport qui énumère 17 propositions (lire ci-dessous) préconise ainsi dans sa proposition n° 4 : « Faire évoluer le mode de scrutin utilisé pour désigner l’équipe dirigeante (actuellement scrutin de liste avec l’ensemble des responsabilités attribuées à la liste arrivée en tête) afin de permettre une représentation plurielle au sein des organes de direction de la FFF. »

“Faire entendre notre voix” – la Nouvelle République

Éric Thomas et l’AFFA (association française du football amateur) avaient ramassé des miettes lors de la dernière assemblée fédérale élective.

Election FFF – Eric Thomas dénonce une “monarchie bananière” – AFP, 08/03/2017

Eric Thomas, président de l’Association française du football amateur (AFFA) et candidat à la présidence de la Fédération (FFF), a comparé mercredi son fonctionnement à une “monarchie bananière” et dénoncé son mode de scrutin, actuellement régi par un système de grands électeurs.
L’élection à la présidence de la FFF “est quand même une démocratie singulière : on peut être candidat, mais on ne peut pas voter et on nous interdit le droit de débattre, donc excusez-nous, c’est une monarchie bananière”, a dénoncé M. Thomas, lors d’une conférence de presse au siège parisien de la “3F”.
L’élection, qui aura lieu lors de l’Assemblée fédérale du 18 mars, est un scrutin de liste avec un système de grands électeurs qui représentent le football amateur (présidents de ligues et de districts notamment) et professionnel (présidents de clubs de L1, L2 et National).
“Quarante-quatre clubs professionnels qui pèsent 1000 joueurs pèsent 37% des voix, alors que les 14.000 clubs amateurs qui pèsent deux millions de licenciés n’ont pas le droit à la moindre voix ? On peut se présenter mais le 18 mars on ne pourra pas voter. Dans quatre ans, on ne veut plus se présenter, on veut juste un droit de vote. C’est le droit élémentaire en démocratie”, a-t-il déploré.
“Noël (Le Graët, le président sortant) nous dit: +Taisez-vous je m’occupe de tout+. On voit le résultat, pour le football amateur c’est une catastrophe. Il avait dit +Je ne me représenterai pas+, il se représente. Il avait dit +Je mettrai l’économie au service du football amateur+, il a fait l’inverse: le foot amateur au service de l’économie”, a encore asséné M. Thomas, qui souhaite que la FFF prenne exemple sur le mode de scrutin de son homologue du rugby.
Après le soutien réitéré de Didier Deschamps à M. Le Graët mardi dans L’Equipe, Eric Thomas a répété que “ce n’est pas au sélectionneur, salarié de la FFF, de dire publiquement qu’il soutient son employeur. Cela nous choque profondément”.
“Dans cette fédération, nul n’est irremplaçable que ce soit Didier Deschamps, Karim Benzema ou Noël Le Graët”, a-t-il ajouté.
Parmi les autres mesures proposées, le prélèvement de 1% de la totalité des indemnités de transfert des joueurs professionnels en France, ou encore la construction de “200 terrains synthétiques par an sous l’égide de la FFF”.
Déjà candidat lors de la précédente élection, Eric Thomas a annoncé qu’il ne soutiendrait aucun candidat en cas de 2e tour.

Eric Thomas : La FFF est une «monarchie bananière» – L’Équipe.fr

Candidat à la présidence de la Fédération (FFF), Eric Thomas a comparé … On voit le résultat, pour le football amateur c’est une catastrophe, a-t-il …

Guipavas Luc Tréguer : « la voix du foot d’en bas » – Côté Brest

Guipavas Luc Tréguer : « la voix du foot d’en bas » … président de l’AL Coataudon football à Guipavas (450 licenciés) figure sur la liste d’Eric Thomas, …

FFF. Luc Tréguer : «Le mode de scrutin nous révolte» – Le Télégramme

Eric Thomas est le président de l’Association française du football amateur (AFFA), créée après le fiasco de Knysna. Nous devons avec nos instances, …

Interview d’Eric Thomas, président de l’AFFA – News Tank Football

Election FFF : Eric Thomas rappelle à Deschamps son « devoir de réserve » – Le Figaro Sport

La réaction des concurrents n’a pas tardé, et c’est celle d’Eric Thomas, président de l’Association Française du Football Amateur, qui est arrivée cet …

Interview d’Eric Thomas sur les ondes (26 février 2017) – Radio Pluriel

Les listes des quatre candidats à la présidence de la FFF validées  – L’Équipe.fr

Éric Thomas, président de l’Association française du football amateur (AFFA), et David Donadei, à la tête de la liste « Un football pour tous », sont les …

Présidence FFF: la bataille Le Graët/Rousselot est lancée – Les Échos

… du club de Nancy, deux autres candidats sont en lice: Eric Thomas, à la tête de l’Association française du football amateur (AFFA), et David Donadei …

La liste des candidats pour la présidence de la FFF connue – Le Figaro

Ainsi, Eric Thomas, le président de l’Association française du football … LFP (Ligue de football professionnel, l’organe professionnel de la FFF) forte, …

Présidence de la FFF : duel fratricide entre Le Graët et Rousselot – L’Alsace.fr

Deux autres candidats sont dans la course : Eric Thomas, président de l’Association française du football amateur (AFFA), et David Donadei, qui …

Elections à la FFF : les quatre candidats et leurs listes – Le Parisien

Un président sortant, Noël Le Graët, un opposant revanchard, Jacques Rousselot, un représentant du football amateur, Eric Thomas et un quatrième …

Jean-Pierre Clavier se retire de la course à la présidence de la FFF – L’Équipe.fr

… Jacques Rousselot et Eric Thomas, président de l’Association française du football amateur (AFFA) – «se sont engagés à ouvrir la fédération, et plus …

FFF : la liste de J. Rousselot et G. Martel se renforce – Lensois.com

… du Conseil national des supporters de football Jean-Pierre Clavier et le président de l’Association française du football amateur Eric Thomas.